le financement d’une business school

le-financement-dune-business-school.jpg

Réputés les plus chers en frais de scolarité, une business school a plusieurs sources de financement. Telles les subventions publiques ou parapubliques (part émanant des chambres de commerce), des revenus annexes  comme le revenu issu des formations continues, des dons d’entreprises et le fameux frais de scolarité.

business school : a quoi servent les frais astronomiques de scolarité des étudiants ?

business-school.jpg

Sachant qu’en moyenne dans le monde entier, le frais de scolarité en business school est de 9 500 euros par an. Cette somme est à multiplié par deux ou trois fois suivant le niveau d’études à entreprendre. Ce chiffre est perçu élevé face au frais de scolarité des autres écoles (école en informatique). Or, ces frais astronomiques de scolarité ne couvrent pas la totalité des dépenses engagées pour le fonctionnement de l’école. Il représente 50% plus ou moins concernant la couverture des coûts réels des études. Afin que la qualité de la formation, le renom et la reconnaissance internationale s’acquièrent, s’appliquent et se maintiennent, ces écoles de commerce doivent dépenser plus en investissement. A cet effet, elles investissent en chiffre conséquent au recrutement des enseignants- professeurs permanents et chevronnés en la matière (professeurs titulaires de doctorats) pour les business school.

Les étudiants retrouvent-ils un rapport qualité-prix en aval ?

les-etudiants-retrouvent-ils-un-rapport-qualite-prix-en-aval.jpg

Le cursus en business school est généralement de qualité. Malgré l’existence des frais astronomiques de scolarité qui pèsent aux étudiants, ces derniers sont bien formés durant leurs études. Avec le système soit d’alternance soit en présentiel (intra-muros) et pratique (stage), les activités de recherches sont plus poussées en business school. Et que leurs études sont accompagnées par des enseignants – professeurs expérimentés dans le domaine. De plus, les diplômes obtenus ont valeur internationale et qu’il y a toujours possibilité d’échange en mobilité des étudiants. Entre autres, ces étudiants en business school retrouvent en aval un rapport qualité-prix.